Le Canada et La fin de la guerre dans le Pacifique

12/02/2014 13:10

Le Canada et La fin de la guerre dans le Pacifique 

Tandis que des millions de personnes célébraient la journée de la Victoire en Europe (VE), les chefs alliés se préparaient avec acharnement au combat final dans le Pacifique, où les Forces alliées déploieraient toutes leurs tactiques contre le Japon.
Le Canada, lui aussi, se préparait à l'assaut. Près de 80 000 Canadiens se portèrent volontaires pour s'enrôler dans les forces du Pacifique et commencèrent à se concentrer dans neuf garnisons au Canada en juillet 1945. La participation navale du Canada se révéla également impressionnante : 60 navires comptant un équipage total de 13 500 hommes. Toutefois, la guerre prit fin avant que l'on ait besoin de cette aide. Le président Truman des États-Unis avait pris la grave décision d'utiliser la bombe atomique.
Le 6 août 1945, la première bombe atomique fut larguée sur Hiroshima, ville de plus de 100 000 habitants dans le sud d'une île du Japon. Les résultats furent terrifiants. Un tiers de la ville fut entièrement effacé de la carte, et le reste n'était plus que ruines. Trois jours plus tard, une second bombe, plus grosse que la première, détruisait complètement le port de Nagasaki. Le jour suivant, le gouvernement japonais demandait la paix et, le 14 août 1945, le Japon se rendait aux Alliés sans condition. La Seconde Guerre mondiale venait de prendre fin.